Histoire d'une recherche…

Depuis plus de dix ans, je rassemble les informations relatives à la famille PERREAUX, en commençant par le Canada. Cette quête terminée, en 1997, je me suis attaché à découvrir les origines de la famille PERREAUX, ce qui m'a conduit à une dimension quasi - mondiale. J'ai eu le grand plaisir de rencontrer, en Belgique, un cousin au 4ème degré.
Nous sommes, depuis décembre 1997, en relation quasi quotidienne.
Marc PERREAUX, puisqu'il faut ainsi l'appeler par son nom, est, comme moi, retraité. Ingénieur industriel spécialisé en électro - mécanique, il a terminé sa carrière au service de la société Electrabel, la plus grande société d'électricité de Belgique.
 de la plus grande firme de distribution électrique du Sud Belgique : Electrabel.
Mais je le connais mieux sous le sobriquet dont je l'ai affublé : « Sherlock « en raison de la pugnacité et de la perspicacité de ses recherches. Marc est marié à la toute charmante Raymonde.
Un jour, Marc m'a dit : « Si tous les PERREAUX avaient émigré au Canada, ils auraient leur contrée . » Cela signifie que nous avons pour au moins dix ans de travail devant nous.
Mais l'histoire n'est pas terminée. J'ai dû, pour ces recherches, reprendre ma langue française, négligée depuis 35 ans. J'ai été dans l'obligation de parfaire mes connaissances historiques. Si l'on considère que nous sommes remontés jusqu'au XVIIème siècle ( période de 1600 à 1699 ) , nous avons essayé de comprendre les conditions de vie de nos ancêtres, sur le plan de l'économie, de la politique, de la religion et des guerres.
Nous avons ainsi rencontré PERREAUX orthographié différemment : Perau, Péreaux, Peraux, Perraud, Perrault, Perraut, Perreau, Perreault, Perreaut .
Nos recherches ne se sont limitées qu' au Canada et à la Belgique. Nous savons qu ' il y a des PERREAUX en France, ( nos recherches vont bientôt y commencer ) mais qu'il y a également des Perreaux à New- York, dans la République Dominicaine, en Nouvelle - Zélande…

Traductions par - "Le Soldat"-




La Recherche du nom Perreaux