La Belgique - Notre Patrie

La Belgique en deux mots....

Moin étendue que la province du New Brunswick, la Belgique semble coincée entre
ses voisins.  La France à l'ouest et au sud, les Pays-Bas au nord, l'Allemagne à l'est le
Grand-Duché de Luxembourg sur un petit segment à l'est.  La superficie de  la
Belgique est sans rapport avec son influence culturelle et économique.
Les voyageurs qui traversent la Manche abordent souvent le continent par la Belgique. Ils sont souvent étonnés.  Le réseau autoroutier et ferroviaire, sans compter les voies
navigables, compte parmi l'un des meilleurs et des plus denses de l'Europe de l'Ouest.
Dès 1835, les premiers trains circulaient en Belgique.  Aujourd'hui, le rail quadrille la
Belgique, les lignes internationales à grande vitesse s'y croisent.  La densité ferroviaire
est la plus imposante d'Europe.
La Belgique abrite à Casteau le quartier général de l'OTAN (NATO) depuis 1949.
Les institutions européennes présentes à Bruxelles font de la capitale belge la capitale
virtuelle de l'Europe.
Trois langues officielles en Belgique: le flamand (ou néerlandais), le français et l'allemand.  La Belgique est traversée, de l'ouest à l'est, en passant par Bruxelles, par une ligne invisible appelée "la frontière linguistique".  Les Flamands vivent au nord pour leur majorité.   Leur langue est dérivée du néerlandais, de la famille des langues germaniques. C'est la Flandre.
Au sud de la  frontière, la Wallonie, ou l'on parle français. L'allemand est la langue
d'une petite portion du territoire, à l'est, appelé cantons rédimés âpres la guerre 1914-1918. Aujourd'hui, c'est la communauté germanique.

Les Flamands sont les plus nombreux, dans la proportion de 5 pour 3, vis-à-vis des
Wallons.  Mais le visiteur ne s'en rend pas compte tellement le français est omniprésent
dans les échanges verbaux, la presse et les multimédias.
La Belgique compte 10 millions d'habitants.  Elle est le pays le plus câblé d'Europe.
Les programmes de télévision abondent via la télédistribution :  trois programmes
officiels belges auquel il faut ajouter une chaîne locale, les trois chaînes françaises, les
trois chaînes allemandes, les deux chaînes luxembourgeoises, plus toutes les chaînes
des pays voisins, officielles ou commerciales, ou relayées par satellite.  Il n'y a que
l'embarras du choix.
Après les journées de septembre 1830, la Belgique devint officiellement un état en 1831.  Elle est citée comme le champ de bataille de l'Europe.  En 50-57 B.C., ce fut la
conquête de la Gaule Belgique par Jules César.  La résistance héroïque de Belges leur
valu cette appréciation flatteuse du conquérant romain:  "De tous les peuples de la
Gaule, les Belges sont les plus braves ".
La Belgique fut une terre d'occupation: espagnols, autrichiens, français, hollandais
Pour citer les grands régimes.  En 1815, la bataille de Waterloo, petite ville à quelques
kilomètres au sud de Bruxelles, marqua la fin de l'empire napoléonien.  En 1914 la
guerre des tranchées de l'Yser et le Roi-Chevalier Albert I.  A Noël 1944, l'une des
plus fameuses batailles de la deuxième guerre mondiale: la bataille des Ardennes, qui
vit le dernier sursaut des armées d'Hitler, l'épopée de Bastogne et le "Nuts" de MacAuliffe.  Il n'est donc pas étonnants que les cimetières militaires soient si nombreux en
Belgique.

La Belgique est aussi une terre d'art.  Que l'on songe au concours musical Reine
Élisabeth, aux ocuvres de Rubcns, Van Dyck ou Magritte, aux dentelles de Brugcs, aux
cuivres travailles de Dînant, aux cristalleries du Val Saint-Lambert près de Liège.
C'est une terre d'industrie.  Même si la métallurgie et le charbon ont fait leur temps, les
Belges restent bien placés dans les industries de pointe.  Enfin, l'agriculture avec la race
Blanc-Bleu belge.
Et des paysages forestiers ou du (plat pays), admirables et romantiques, qua si bien
chantés Jacques Brel.
Vieille terre....mais tellement jeune et dynamique. 
Traductions par -   "le Soldat" -  Marcel Perreaux d'Arlon